La Tribune – L’urgence d’agir contre les extrémismes !

Une nouvelle Tribune du Supplément Enragé consacrée à la lutte insuffisante contre les extrémismes, en ce jour de commémoration des victimes de terrorisme. Par Romain Labiaule, Rédacteur en chef.

Alors que la France célèbre ce jour sa journée nationale aux victimes du terrorisme, celle-ci ne prend plus pour la France uniquement la forme du devoir de mémoire. En cette journée d’hommage, il est essentiel de rappeler que la menace des extrémismes qui pèse contre la France, ses habitants, mais globalement contre les démocraties libérales, reste très préoccupante.  

La terreur devenue d’actualité

Avant toute chose, il est indispensable de rendre hommage à toutes ces victimes de la terreur. Celles qui n’avaient comme défaut que la capacité à apprécier la liberté se sont vues fauchées par les soldats du fascisme islamisé. La France peine encore à panser ses plaies béantes provoquées par la série d’attentats islamistes, contre Charlie Hebdo, le soir du 13 novembre 2015 ou comme contre toute la communauté nationale le 14 juillet 2016.

Photographie prise le jour de l’hommage rendu à Samuel Paty (Source: R. Labiaule)

Des attentats, jusqu’à celui contre Samuel Paty, auxquels se succèdent encore des épisodes de violences commises par des mineurs. Des épisodes qui révèlent une situation alarmante pour une partie de la jeunesse française qui s’emprisonne dans une banalisation chronique de la violence, sur fond de revendications immatures et identitaires.

Quels repères pour la France ?

Combien faudra-t-il encore de sondages et d’études pour que le pouvoir se réveille et soit lucide ? Après les événements qui n’ont cessé ces dernières années d’ébranler la société française, la réponse fut par une partie de la classe politique l’enfermement dans les poncifs politicards. La gauche s’est cachée dans un trou de souris en ne brandissant que le drapeau du déterminisme social, quand la droite y a vu l’opportunité d’affirmer que les aides sociales sont contre-productives. L’extrême droite comme l’extrême gauche ont à eux-seuls aboli tout espoir d’intelligence politique. La première a indignement profiter des drames pour exprimer sa xénophobie habillée en pragmatisme, quand la seconde s’est empressée de réclamer le désarmement de la police nationale

En parallèle, nombreux sont les sondages qui révèlent comment la jeunesse française se voit attirée par un régime autoritaire et exprime son scepticisme voire son désamour pour la démocratie. De plus, la jeunesse française déclare ne pas soutenir la laïcité française, jugée antireligieuse. En somme, ce sont bien les acquis de l’histoire de la République en France que l’on voit mis à mal, avec la complicité arriviste d’une partie de la classe politique et militante.

Passer des discours aux actes : les ambitions républicaines face aux extrémismes.

Passé ce diagnostic, il est urgent que les pouvoirs publics français, étrangers et internationaux se saisissent d’outils réels qui permettent de contrer profondément et durablement le terreau propice au développement du terrorisme et des radicalités. Et la mise en place d’une médaille d’hommage aux victimes du terrorisme ne suffira évidemment pas à répondre aux enjeux structurels qui nous font face. Ainsi, les ambitions républicaines de liberté, d’égalité, de fraternité doivent constituer une boussole pleine et entière dans l’ensemble des politiques mises en places en France. Deux leviers, structurel et conjoncturel, se profilent comme étant des urgences : l’éducation, qui doit être réinvestie et retrouver ses lettres de noblesse, et le renseignement intérieur et extérieur.

Un levier structurel : l’Ecole de la République

L’école reflète les ghettos qui prolifèrent en France, dans les banlieues, le périurbain et la ruralité, comme les centres-villes privilégiés. Le retour à un investissement massif dans l’école pour qu’elle ne soit plus une machine à reproduire les inégalités sociales est essentiel. Pour cela, il est indispensable de revoir l’organisation des cartes scolaires pour que la mixité sociale soit réelle. Pour contrer les ghettos, l’école doit évidemment être accompagnée par des politiques publiques territoriales ambitieuses, en permettant que toutes les couches sociales puissent cohabiter. La lutte contre les inégalités sociales est alors éminemment corrélée aux ambitions confiées à l’école de la République.

Par ailleurs, il est temps que le déni s’envole pour qu’enfin l’école soit intransigeante face à la montée de la violence comme des idéologies haineuses. Le discours victimaire doit être aboli pour enfin reconnaître que la sanction représente une méthode à part entière et permet aussi de transmettre les valeurs progressistes. L’école française doit constituer le premier rempart contre les soldats de l’endoctrinement et protéger tous ses élèves de la prolifération des idéologies anti-démocratiques et identitaires. 

Un levier conjoncturel : le renseignement

Au-delà de l’école, sur laquelle tant de personnes s’appuient si facilement, il est essentiel que les services de renseignement intérieurs et extérieurs soient renforcés et investis. En effet, il faut accepter que les ennemis de la France, de la démocratie et de la République, se trouvent aussi sur notre propre sol et les équipes dédiées au démantèlement de ces réseaux doivent être une des priorités des investissements publics. Les services de renseignement doivent être par ailleurs rapprochés le plus possible de l’échelon territorial et local. En effet, rien ne sera plus efficace face aux extrémismes que l’intervention au plus proche du terrain et des réseaux locaux. Enfin, le renseignement doit pouvoir user au maximum des ressources offertes par les réseaux sociaux, qui prennent une place prépondérante aujourd’hui dans la diffusion des idéologies radicales. 

Sources

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close